Blog Archives

Rebeldykes

« REBEL DYKES is a documentary about a bunch of kick ass post punk dykes in London, UK, 1980s. Before riot grrl, REBEL DYKES changed the world! »

via http://www.rebeldykes1980s.com/

Des analyses ADN révèlent la cause de la Grande Peste de Londres 

« Des squelettes découverts dans une tombe de masse à Londres ont permis de mettre en évidence la présence de Yersina pestis, l’agent pathogène à l’origine de la peste bubonique qui a ravagé Londres au 17ème siècle. »

Source : http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20160908.OBS7715/des-analyses-adn-revelent-la-cause-de-la-grande-peste-de-londres.html

Gentlemen’s Clubs – Plongez dans les clubs privés du Londres des années 1980

Pour sa série intitulée Gentlemen, la photographe Karen Knorr a documenté l’univers feutré des Gentlemen’s Clubs des années 1980, nous entraînant dans les clubs les plus privés de Londres. Entre cigares, whisky haut de gamme, fauteuils en cuir et complets-vestons, Karen Knorr associe chaque photographie à un texte, issu de l’actualité de l’époque. Une plongée fascinante dans le monde de l’aristocratie anglaise des années 80. Le projet complet est à découvrir dans son portfolio.

Source : http://www.ufunk.net/photos/gentlemens-clubs/

À Londres, la grande entrée piéton dans le tunnel sous la Tamise bientôt transformée en salle de concert

Au centre de Londres, une nouvelle piscine-étang qui s’autonettoie avec des plantes

« L’étang de King’s Cross –un projet poétiquement baptisé «Of Soil and Water», de terre et d’eau– mesure environ 40 mètres sur 10, et chaque jour un nombre limité de baigneurs sera autorisé à y nager, en fonction de la capacité de nettoyage des plantes. La végétation autour de l’étang changera avec les saisons. »

Source : http://www.slate.fr/story/99953/londres-piscine-etang-autonettoie-plantes

 

Déshabiller l’esprit pour mieux comprendre le sexe

.

Londres en 1866 par un japonais qui n’y a jamais mis les pieds

« Ce triptyque d’Utagawa Yoshitora montre une scène de rue près de la Tamise, avec ses voiliers, ses piétons, des passants, des chevaux et tout ce qu’on s’attends à trouver dans une rue de Londres en 1866, le seul problème c’est n’y a jamais mis les pieds et a du imaginer la scène d’après les souvenirs de voyageurs qui lui ont été rapportés. »

Source : http://www.laboiteverte.fr/londres-en-1866-par-un-japonais-qui-ny-a-jamais-mis-les-pieds/

Faire du vélo à Londres se fera-t-il un jour sous terre?

http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/15/faire-du-velo-londres-sous-terre_n_6688054.html