Histoires - archéologie,  Justice - juristes

Magnaud, le « bon juge » qui refusait de condamner les pauvres

« En 1898, un juge de l’Aisne acquitte une jeune mère de famille ayant volé un pain pour ne pas mourir de faim. Dans les années qui suivront, il prononcera de nombreux autres jugements remarqués, avant un passage décevant en politique. »

Source
Web archive

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :