Sciences humaines - sociales

L’importance de mieux comprendre pourquoi on croit à des choses fausses

« Qu’est-ce qui rend une personne plus susceptible de croire à des fausses nouvelles ? Selon une nouvelle recherche, ce serait le fait que cette personne se retrouve dans au moins une de ces trois catégories : « individu enclin aux illusions », dogmatiste ou fondamentaliste religieux. Si cette liste semble relever de l’évidence, c’est l’association entre ces groupes et le concept de fausse nouvelle qui ouvre des perspectives inédites pour les psychologues. »

Source
Web archive

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :