Pays-Bas. À Amsterdam, la première maison close sans proxénètes

« My Red Light, le premier réseau de travailleurs du sexe indépendants, commence ses activités en mai 2017 à Amsterdam. Une initiative qui s’inscrit dans la politique de la capitale, qui lutte contre l’exploitation des prostituées. »

Source : http://www.courrierinternational.com/article/pays-bas-amsterdam-la-premiere-maison-close-sans-proxenetes

Publié le 2016-10-02, dans Business - économie, Erotisme - sexualité, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :